AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
Petite visite (Pv Màthlyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

i am the impossible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 14/06/2015

messages : 261


pouvoir : Contrôle des rêves


Lun 15 Juin - 22:17

Daryl se rappelait encore de la première fois qu'il avait goûté à l'alcool. Cela n'avait rien d'incongru. Après tout, ce souvenir ne datait que de quelques mois. Il s'était arrêté devant ce lieu bruyant et rempli de monde, qui semblait littéralement déborder d'enthousiasme et de joie de vivre.

Malgré sa crainte première, Daryl s'était surpris à vouloir faire partie de ce petit monde. A comprendre ce qui pouvait les faire rire et exulter de la sorte. A sourire, comme eux. A vivre, comme eux. Il était entré. Il avait bu. Fait la grimace aux premières gorgées. Puis sa gorge s'était habituée, comme un réflexe qui datait de plusieurs années.

Il était probablement amateur d'alcool, autrefois. Mais pas un buveur très solide, comme il avait pu le constater malgré lui, succombant bien vite à l'ivresse. Une étrange sensation, entre confusion et clarté, comme si, soudainement, la compréhension du monde était à portée de main, là, juste sous son nez...

C'était là qu'il l'avait rencontrée. Elle s'appelait Màthlyne, elle était barmaid et c'était elle qui le servait, ce soir-là. Elle était la seule à s'être intéressée à lui, à remarquer qu'il buvait sans trop savoir ce qu'il consommait, le regard dans le vague, à noter qu'il était seul, très seul.

Son monde était très limité, à l'époque. Il l'était encore, certes, mais petit à petit, Daryl s'ouvrait aux autres. Ce n'était pas le cas à ce moment précis. Il venait de sortir de l'hôpital quelques jours auparavant, encore hagard, perdu dans ce monde dont il n'avait pas ou peu de souvenirs.

Sa mère le cloîtrait chez lui, par peur de ce qui pourrait lui arriver dans le monde extérieur, seul. Il était sorti en cachette, étouffant dans ce lieu fermé et prisonnier d'une solitude qui le rongeait. Il était sorti sans trop savoir où il allait, la chemise mal boutonnée, les lacets sur le point de se défaire, maniant difficilement un grand corps qui lui était encore étranger.

Et il était arrivé là. Et il avait bu, par curiosité, voulant imiter tout ce petit monde qui semblait si heureux, pour des raisons qui lui échappaient. Puis sa langue s'était déliée et Màthlyne avait été la seule à l'écouter, à recueillir son discours à moitié incohérent. Il avait parlé du vide en lui, de sa mère, de sa vie morne et recluse... Il ne se rappelait plus très bien. Mais il avait bavardé, sans s'arrêter, tel un robinet fuyant. Et elle avait été là.

Il ne se rappelait pas bien de la suite des événements. Il s'était endormi et, à son réveil, quelques heures plus tard, sa mère était là, inquiète, furieuse. Elle avait vociféré contre tout le monde et avait entraîné son fils loin de ce "lieu de débauche", comme elle l'avait proféré.

Mais sa mère n'avait pas pu le retenir constamment chez lui bien longtemps. Il avait voulu sortir, gagner en autonomie, trouver un travail, s'amuser... Vivre. Et elle avait fini par céder, difficilement.

Daryl profitait de cette liberté pour aller rendre visite à la gentille barmaid qui l'avait écouté, voilà des mois de cela. Il était souvent venu la voir, faisant connaissance avec elle, se liant d'amitié, apprenant à nouveau, grâce à elle, à interagir correctement avec autrui. Elle était gentille. Parfois un peu dure. Surtout envers sa mère. Elle devait probablement garder un très mauvais souvenir de leur rencontre...

Comme il le faisait presque tous les jours, Daryl était venu au porthouse et s'était installé au comptoir, adressant l'un de ses sourires innocents et enthousiastes à la barmaid en guise de salut, un sourire qui semblait particulièrement déplacé sur le visage d'un adulte comme il l'était.

Il n'avait pas commandé d'alcool, cette fois. En vérité, il n'en avait plus consommé depuis cette nuit où ils s'étaient rencontrés. Etait-ce la gueule de bois qui avait suivi ces événements ou les remontrances de sa mère qui le poussaient à se restreindre de la sorte ? Daryl l'ignorait...

Fouillant dans le sac qu'il avait pris avec lui, l'ancien professeur en sortit un tupperware rempli de petits gâteaux, le tendant vers Màthlyne avec une certaine fierté :

"C'est moi qui les ai préparés ! J'espère que tu aimes le chocolat ! Je les ai fait tout seul !"

A l'exception de la lecture et de l'éducation en général, la cuisine était le domaine dans lequel Daryl avait retrouvé le plus vite ses habitudes. Sa mère lui assurait qu'il était un cordon bleu et il voulait bien la croire. Il n'avait même pas besoin de réfléchir, ses mains faisaient le travail pour lui. Elles savaient ce qu'elles faisaient, confectionnant des plats sucrés ou salés aussi savoureux que beaux à regarder.

Daryl aimait cuisiner. Mais, plus encore que cela, il adorait cuisiner pour les gens qui lui étaient précieux. Comme sa mère. Comme Màthlyne.

"Tu n'as pas trop de boulot ? On pourrait peut-être sortir, plus tard... Je ne suis encore jamais allé au bowling, ma mère dit que c'est une perte de temps, mais ça a l'air intéressant. Tu m'y emmènerais ?"

Un nouveau sourire. Un regard brillant. Daryl oscillait en permanence entre maturité et puérilité, tentant de concilier l'ignorance qui était sienne depuis l'explosion avec celui qu'il était autrefois et qu'il s'efforçait de retrouver, pour redonner le sourire à sa mère. Un costume dans lequel il n'était pas toujours très à l'aise...

"Tu devrais passer à la bibliothèque, on a reçu de nouveaux livres. Je suis sûr que certains te plairaient. Enfin, en tout cas, ils m'ont plu... Alors, je... je suppose que ce sera pareil pour toi... tu vois ?"

Ses joues prirent une teinte rubiconde, tandis qu'il triturait sa chevelure d'un geste nerveux. Un rien suffisait à l'embarrasser, Daryl était très sensible.
Revenir en haut Aller en bas

i am the impossible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org/t274-math-if-it-helped-id-rage-
arrivé(e) à londres le : 21/05/2015

messages : 190


pouvoir : génération d'ondes sismiques


Lun 29 Juin - 19:26

Cela faisait maintenant quelque mois que j'avais repris le boulot, j'avais enfin commencé à reprendre le contrôle. Je m'étais terré chez moi pendant pratiquement un an. A la moindre petite émotion, l'appartement tremblait. Abby m'avait conseillé de rester chez moi, que ce soit pour la sécurité des autres et de la mienne, ce que j'avais fait. J'avais cru devenir folle, ne voyant aucune amélioration, mais c'était finalement arrivé. Je pouvais enfin sortir au grand jour. Je ne dis pas que j'arrive totalement contrôler mon don, mais je peux me contrôler. Seul de fortes et violentes émotions me font perdre le contrôle, et ce n'est pas au boulot que ça peut se provoquer. La plupart du temps, la seule émotion forte que je ressens est l'ennuie. Il ne se passe pas grand chose en journée au pub, seulement quelques habitués, dont Daryl. Je l'avais rencontré quelque mois plus tôt. Je l'avais remarqué, seul au bar, en train de boire. Il n'avait d'ailleurs pas l'air d'y être habitué. J'étais alors aller l'aborder, et avait pu confirmer mon sentiment. Il ne tenait pas du tout l'alcool, et il était plutôt bavard. Il m'avait confié une bonne partie de sa vie avec quelques difficultés, et il m'avait touché. Depuis, je le revoyais souvent. Il venait au bar, et me distrayait dans ces après midi ennuyantes. Et aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle. Je souris en voyant Daryl s'installer au bar. Je finissais de servir un client et m'approchait de lui en souriant. « Salut toi. » dis je gaiement, en me penchant sur le bar pour embrasser sa joue. Mes yeux s'écarquillèrent de gourmandise quand je vis les gateaux au chocolat. Je riais légèrement quand il me dit qu'il les avais fait. « Un vrai cordon bleu ! C'est gentil, merci. » dis je en piochant dans la boîte avant d'en enfourner un dans ma bouche. Je gémissais de plaisir en savourant le gateau. Oui, le chocolat était certainement mon âme soeur. « C'trop bon. » dis je difficilement avec le gateau encore dans la bouche. Je ne pus retenir un grincement de dents quand Daryl parla de sa mère. C'était mon ami, et je n'aimais pas dire des choses désagréables à son encontre, mais j'avais encore notre première rencontre coincé dans la gorge. Sa mère était venu le chercher la première fois qu'il était venu au bar, et avait un scandale pas possible. Je comprenais son inquiétude vu ce qui lui était arrivé, mais j'estimais qu'il avait le droit de profiter de sa vie. « Non y a pas trop de monde aujourd’hui, je pourrais même peut être finir plus tôt. J'adore le bowling ! On pourrait aller à celui au nord de la ville, y a des billards à l'étage. ça peut être sympa. » dis je enthousiasment. Un client m'appela, visiblement agacé que je discute avec mon ami. Je levais les yeux au ciel, et allais le servir rapidement. Daryl me parla de la bibliothèque, et je ne pus m'empêcher de rire doucement. « C'est pas trop mon truc les livres, mais pourquoi pas, tu pourrais peut être me faire changer d'avis. » souriais je, en haussant les épaules. J'attrapais un verre et me servais un cosmo. « Tu veux quelque chose à boire ? Offert par la maison ! » dis je gaiement. J'aimais beaucoup la compagnie de Daryl, il arrivait à me changer les idées, et en ce moment, j'en avais besoin.

hj : désolé pour le retard.

_________________
    Love me like you do ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

i am the impossible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 14/06/2015

messages : 261


pouvoir : Contrôle des rêves


Lun 29 Juin - 23:10

Daryl n'était pas encore habitué aux contacts physiques avec les femmes. Sa mère lui faisait bien la bise, mais ce n'était pas la même chose. Ses joues se couvrirent d'un rouge grenat quand Màthlyne lui fit la bise et ne put balbutier qu'un bref "S-Salut..." en retour. Heureusement pour lui, Daryl eut tôt fait d'être distrait de son embarras.

En effet, la jeune femme semblait être ravie de son présent et avait même pris le temps de piocher l'un des gâteaux pour le goûter. Une chaleur agréable se propagea dans le corps du bibliothécaire aux compliments de son amie. Dire qu'il était incapable de prendre seulement soin de lui-même, quelques temps plus tôt... Désormais, il pouvait cuisiner et faire plaisir à ses amis grâce à des cadeaux culinaires. Certes, il n'avait pas beaucoup d'amis à qui les offrir, mais l'idée était là. Il était capable de faire quelque chose. Tout seul.

Il ne nota pas la réaction de Màthlyne lorsqu'il mentionna sa mère, mais le sentiment qu'il éprouvait à cet instant n'était pas si éloigné de ce que ressentait son amie. Il ne pouvait pas repenser à cet instant où sa mère était venue le chercher sans que la honte ne l'étreigne.

Elle l'avait traité comme un enfant, comme elle continuait à le faire chez eux et chaque fois qu'ils sortaient en public ensemble. Elle lui refusait la moindre indépendance, comme si un simple souffle de vent pouvait suffire à le briser. Il n'était pas aussi fragile qu'elle semblait le croire...

Mais, pire encore, elle s'était montrée insultante envers Màthlyne et tous les autres. Daryl s'en était excusé un nombre incalculable de fois, lorsqu'il s'était retrouvé à aborder le sujet avec la jeune femme ou à croiser des gens qui avaient assisté à ce spectacle pour le moins mémorable. Il se sentait responsable... Ce n'était pas de leur faute s'il avait bu jusqu'à l'ivresse.

Il avait été ignorant et eux-mêmes ne pouvaient pas savoir dans quelle situation il se trouvait. Ils n'avaient même pas à lui venir en aide, à cet instant : il n'était rien pour eux. Pourquoi le monde entier était-il censé mettre sa vie en parenthèse dès lors qu'il souhaitait faire quelque chose ?

Màthlyne avait choisi d'éviter soigneusement le sujet "Mrs Thorne" et Daryl ne pouvait qu'être reconnaissant de cet égard. Il n'était pas certain d'avoir la motivation de la défendre... Il aimait sa mère et lui devait tout, elle qui s'était occupée de lui depuis l'explosion et s'était saignée pour qu'il soit à nouveau capable de vivre à peu près normalement. Pour cette raison, Daryl ne se sentait pas en droit de lui reprocher son comportement ou de se retourner contre elle. Même si le quotidien qu'elle lui imposait pouvait être pesant...

La proposition de son amie lui tira un grand sourire. Bien sûr qu'il serait ravi de sortir avec elle ! Découvrir le bowling à ses côtés, passer une bonne soirée avec une amie... Daryl ne demandait rien de plus. Cela lui suffisait à être heureux. Il déclara d'une voix enthousiaste, brûlant déjà d'impatience :

"Oh oui, j'adorerais ça ! Je ne sais pas vraiment ce qu'est le billard non plus... On pourrait peut-être y essayer également ?"

Daryl semblait prêt à se lancer dans un bavardage futile et sans réflexion quand il se rappela que son amie était au travail et qu'elle avait visiblement des clients dont elle devait s'occuper. Ses joues se teintèrent à nouveau de rouge et il se plongea dans le silence, baissant les yeux, craignant de croiser le regard du client mécontent.

Au retour de la jeune femme, il parvint toutefois à retrouver le sourire et lui parla de la bibliothèque et de leurs nouveaux livres. Il aimait beaucoup son travail... Ce n'était probablement pas aussi glorieux que le poste de professeur qu'il occupait autrefois, mais cela lui suffisait. Il se sentait bien incapable d'enseigner quoi que ce soit, de toute manière... Lui qui avait encore tant à apprendre...

Daryl apprit alors que Màthlyne n'était pas aussi passionnée par les livres qu'il pouvait l'être, mais elle semblait prête à lui accorder un essai ou deux... Il tenta tant bien que mal de se rappeler de quelques ouvrages qui pourraient lui plaire, désireux de satisfaire son amie, mais rien ne lui vint en tête. Bah, il demanderait de l'aide à l'une de ses collègues... Elles étaient gentilles et toujours contentes de lui venir en aide.

Il hocha la tête à la question de Màthlyne, s'empressant d'ajouter d'une voix embarrassée :

"Oh... euh... Je peux payer, tu sais ? J'ai ce qu'il faut et je ne veux pas te causer des ennuis ou quoi que ce soit d'autre..."

Il se frotta la nuque, mal à l'aise, avant de faire part de son choix, un fin sourire aux lèvres :

"Du jus de pomme, s'il te plaît. On va éviter l'alcool, je crois, ça ne me réussit pas du tout !"

Il eut un petit rire. Puis il s'intéressa au contenu du verre de la jeune femme, curieux :

"Qu'est-ce que tu vas boire, toi ?"

Daryl était toujours prêt à goûter de nouvelles choses. Même si elles n'avaient pas forcément l'air ragoûtantes...
Revenir en haut Aller en bas

i am the impossible
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org/t274-math-if-it-helped-id-rage-
arrivé(e) à londres le : 21/05/2015

messages : 190


pouvoir : génération d'ondes sismiques


Ven 3 Juil - 15:22

Je vis bien que mon baiser le rendit légèrement mal à l'aise, je n'avais pas trop l'habitude. J'étais plutôt "brut de décoffrage", et les gens s'y étaient habitués. Quand je les mettais mal à l'aise, c'était pour de très bonnes raisons, mais Daryl était différent. Son amnésie lui avait rendu son innocence, et ce n'était pas désagréable de voir un homme comme ça. ça changeait au moins, des machos que je pouvais servir à longueur de journée. Ne voulant pas l’embarrasser plus, je me ruais vers ses gâteaux qui me tentaient énormément, et le complimenta sur la réalisation. C'est vrai qu'ils étaient drôlement bon. Daryl me parla ensuite de faire une sortie ensemble, pour qu'il essaye le bowling. ça faisait un bail que je n'y avais pas été, et ça ne pouvait pas me faire de mal de voir autre chose que des bars et mon appart. J'acceptais donc sa proposition, et lui parlais également du billard. « Bien sûr, tu verras c'est marrant. Et sans vouloir me vanter, je ferais un excellent professeur. » dis je d'une voix faussement snob. Un client interrompra notre discussion, en ronchonnant. Apparemment, je n'étais pas assez rapide. Sans montrer une once de gentillesse, je lui servais sa commande prestement, avant de revenir m'occuper de mon ami. Il m'avait donné envie de boire un verre, ce con. J'attrapais un verre et me servais un cosmo, alors que je demandais à Daryl s'il voulait lui aussi quelque chose à boire. « T'inquiète pas, à cette heure, mon patron est déjà tellement bourré, qu'ils ne se souviendra de rien demain matin. » dis je en lui faisant un clin d'oeil. Bon, ce n'était pas tout à fait vrai, en tout cas ça le serait certainement dans quelques heures. Mauvaise idée d'ouvrir un bar quand t'aime vraiment la bouteille. Mais c'était un type bien malgré tout. Daryl me demande un jus de pomme, et je ne peux m'empêcher de ricaner à sa remarque. C'est vrai qu'il ne tenait pas bien l'alcool. J'attrapais une petite bouteille en verre de jus de pomme, un verre et lui servais. « Oui, vaut mieux éviter pour aujourd'hui. Le bowling sera compliqué sinon. » dis je en riant. Curieux, Daryl se pencha légèrement pour voir mon verre, et me demanda ce que c'était. « Un cosmo. Vodka, cranberry, triple sec, et jus de citron, ça m'aide à tenir la journée. » dis je en lui faisant un clin d'oeil. Je touillais légèrement mon verre, et en bus quelques gorgées. Je regardais l'heure impatiemment, maintenant que Daryl était là, j'avais vraiment envie d'aller faire un tour. « Mon collègue devrait pas tarder, je verrais avec lui s'il peut me remplacer. » dis je enthousiasment. « J'arrive. » souriais je avant d'aller m'occuper de nouveaux clients. Je servais quatre pintes de bières, encaissais l'argent et revenais tranquillement vers Daryl. « Comment sa va toi ? » dis je en sirotant mon cocktail. Je m'inquiétais pour Daryl, je me demandais si certains souvenirs lui revenaient.


_________________
    Love me like you do ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite vidéo
» Petite séduction
» petite renseignement svp
» Une petite nouvelle ;)
» Ayumiikka, petite coquinette! =3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
heavy crown :: III- LONDON :: covent garden :: the porterhouse-