AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
(zelda) poor little girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Dim 7 Juin - 21:30


ft zelda ~
La première mission c'était très mal passée alors pourquoi tenter de nouveau le coup ? Quand Arthur m'avait convoqué pour me dire qu'on allait travailler une nouvelle fois avec le S.H.I.E.L.D pour une piste j'avais tiré la tête. Je montrais explicitement mon mécontentement. Je ne pouvais pas saquer ces gens, pour moi ils venaient juste fouiner chez nous et vouloir montrer qu'ils étaient plus forts. Cependant, quand je voyais leur recrue que j'avais avec moi, c'était loin d'être une des plus intelligentes. Elle avait fait échouer la mission précédente par sa maladresse et il avait manqué un cheveu pour que l'on se fasse remarquer. Je m'étais rarement autant en colère et ce n'était qu'une gamine. Alors, quand Arthur m'avait gracieusement dit que je devais y retourner avec elle j'avais senti mes muscles se contracter. On marchait en direction de l'ancien centre des expositions. Un tas de ruines. On pourrait peut-être trouver des indices du pourquoi du comment tout cela s'était produit. « Restez derrière moi. » Je la vouvoyais toujours. Je ne voulais pas fraterniser avec le S.H.I.E.L.D. La dernière fois elle avait mis le bordel et je ne voulais pas que ça recommence. J'entrais dan le bâtiment, enfin, du moins ce qu'il en restait. Tout était de cendres, de poussières et de toiles d'araignées. Complètement abandonné. J'espérais juste qu'il n'y ait pas encore de radioactivité, je n'avais pas envie de finir avec des tentacules sur le corps. Quelques araignées courraient sur le sol et j'entendis un cri avant que je sente un choc dans mon dos. Elle venait de me rentrer dedans. « Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse ! » Je pestais dans ma barbe avant de continuer d'avancer, me manquant éperdument si elle me suivait ou pas. En fait, qu'elle se fasse manger par une araignée géante, cela m'arrangerait. Je marchais sur quelques débris. Je ne voyais pas pourquoi je devais venir fouiner par ici, la patience n'était pas forcément mon fort et je ne voyais que des débris à perte de vue et rien de forcément intéressant. En tout cas, c'était comme si le temps était figé, il y avait même encore des prospectus annonçant la fameuse exposition qui allait révolutionner le monde. Pour la révolutionner, elle l'avait fait.  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Lun 8 Juin - 14:35


poor little girl
ft oliver & zelda

Un rire de quelques secondes et un visage complètement fermé. Voilà la première réaction de Zelda lorsqu'on lui a annoncé sa mission du jour. Elle avait cru à une blague. A une très mauvaise blague. Mais en voyant le visage de ses supérieurs, elle compris très rapidement que non. Et à partir de là, la jeune femme savait qu'elle allait passer une mauvaise, mais très mauvaise journée. Elle devait partir pour la deuxième fois en mission avec un kingsman. Pas n'importe lequel. Celui avec qui elle était en partie la première fois. Et autant dire que cela ne s'était pas vraiment bien passé. D'accord, peut-être qu'elle était un petit peu fautive. Mais la blonde avait une bonne excuse. C'était l'une de ses première missions. Elle avait encore le droit de faire quelques erreurs. Et puis, est-ce que c'était si grave que ça ? Il n'y avait pas eu de mort ou de gros dégats. Donc oui, lorsqu'on lui a annoncé ça, elle n'était pas forcément des plus heureuse. La jeune femme se doutait bien que de l'autre côté, cela ne devait pas être la grande joie non plus. Lorsqu'elle s'était préparée pour la mission, Zelda se plaignait à son frère, qui l'écoutait – ou la supportait – tout le long. Ils devaient aller à l'ancien centre des expositions, pour essayer de trouver des indices sur ce qui avait pu se passer. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi on l'avait mis sur cette mission. Rory aurait certainement plus utile qu'elle. L'endroit était en ruine. Elle s'y sentait mal à l'aise. Qui ne le serait pas avec tout ce que cet endroit représente pour une majeur partie de la population de la capitale anglaise. « Restez derrière moi. » La jeune femme avait poussé un léger soupir. Elle allait détester cette journée. Ils avaient passé l'entrée dans l'ancien bâtiment. On aurait dit un décor de film d'horreur. Les ruines. Des araignées partout. On pouvait pas voir sur le visage de la demoiselle qu'elle n'était pas vraiment rassurée. Et le cri qu'elle venait de pousser montrait bien dans l'état d'esprit dans laquelle était la jeune femme. Elle s'était même reculée – un peu trop d'ailleurs – pour malencontreusement se cogner contre le kingsman. Elle n'avait pas spécialement peur des araignées. C'est juste que cela l'avait surprise. Un peu trop. « Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse ! » Elle s'était redressée, retrouvant un peu son calme. « Dites ça à spider-man. » lui avait-elle en soupirant. Elle pouvait remercier – ou pas – son frère qui l'avait emmené dans l'univers des comics. Enfin, elle s'y connaissait un peu puisque cela lui arrivait d'en feuilleter quelques un. Elle regardait tout autours d'elle. Cela ne devait pas être la première fois que des personnes devait inspecter ce lieu. « On cherche quoi exactement. Parce que ça fait deux ans et personne n'a rien trouvé ... » Autant dire que ce qui c'était passé était un mystère absolu. Malgré les dégâts, tout était resté en place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Lun 8 Juin - 19:37


ft zelda ~
Non mais je vous jure, je savais que la journée serait longue quand on m'avait annoncé que je devais faire équipe avec mademoiselle du S.H.I.E.L.D. J'espérai seulement que la mission ne finirait pas aussi mal que la précédente. Du moins, c'était bien parti. A peine avais-je commencé à marcher dans ce qui restait du centre des expositions qu'elle me rentrait dedans en poussant un petit cri. Il y avait des araignées, ces bestioles aimaient bien les endroits poussiéreux. Elle croyait vraiment que l'on allait croiser une ribambelle de chatons tout mignon ? Si elle avait peur seulement des araignées, ce serait quoi une fois que le véritable danger aurait commencé ? Elle me mentionna spider-man quand je lui soulignais que ce n'était pas la petite bête qui mangeait la grosse. Je soupirais. « Génial. Une geek. » Elle aurait pu s'entendre avec mon fils, j'en étais persuadé. Je repris mon chemin, évitant de mettre mon pied dans certains trous. En rentrant, il faudrait que j'enlève la poussière de mon costume et mes chaussures. J'actionnais mes lunettes kingsman pour que tout soit représentés sous forme d'hologramme pour avoir plus de pistes à exploiter mais à croire que la pièce principale ne relevait d'aucun indice. En marchant je l'entendais me parler. Franchement, je n'avais pas envie de faire la conversation avec une gamine. « Tiens, vos supérieurs ne vous a même pas mis dans la confidence ? » Je n'avais pas pu m'empêcher de prendre un ton sarcastique. Pour moi, elle devrait plutôt jouer à la poupée que d'être ici. Je ne pouvais pas encadrer les agents du S.H.I.E.L.D. Elle me certifiait qu'on avait rien trouvé depuis deux ans. « Vous en avez des preuves certifiant qu'il n'y a rien ? On peut facilement trouver des choses dans les recoins. Si vous ne trouvez pas que cela soit utile, vous pouvez toujours sortir. » Je passais dans une autre pièce pour l'inspecter avant de trouver un escalier, caché par quelques décombres. Je m'accroupis pour pousser sur le côté quelques briques pour avoir accès. Peut-être qu'à l'étage inférieur on pourrait trouver quelque chose qui expliquerait tout ce qui se passait en ville. « Vous venez ou vous avez trop peur de tomber sur une araignée du style Aragog ? » En me retournant vers elle je vis son air intrigué. « Quoi ? Mes gosses ont lu Harry Potter c'est tout. » Et moi aussi, j'aimais bien, mais ça je ne le dirais à personne.  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Mar 9 Juin - 12:28


poor little girl
ft oliver & zelda

L'endroit n'était pas vraiment des plus rassurant. On aurait dit un décor de film d'horreur ou post apocalyptique. Un endroit qui semblait être figée dans le temps. Deux ans et personne n'a eu l'idée de faire le ménage et de rénover ou complètement détruire cet endroit. Deux ans que les habitants de Londres sont obligés de vivre avec les ruines de ce qui ont possiblement pu détruire leur vie. Zelda ne se sentait pas à l'aise avec cet endroit et elle avait toute les raisons du monde de l'être après tout. Peut-être qu'elle était un peu trop à cran et peu rassurée pour avoir crié devant quelques araignées. Ce n'était que des insectes, rien ne pourrait lui faire. Déjà qu'elle n'était pas très bien vu par le kingsman, mais là elle n'arrangeait pas son cas. Il en avait même profité pour lui faire une remarque. Comme quoi ce n'était pas la petite bête qui allait manger la grosse. Instinctivement, la blonde avait fait une remarque sur l'homme araigné. Toutes ces années passées avec son frère amateur de comics avaient un peu déteint sur elle. « Génial. Une geek. » Elle l'avait entendu soupirer. Venant de sa bouche cela ressemblait à une insulte. « Si je suis une geek, qu'est-ce que mon frère serait … » lui avait-elle répondu en poussant à son tour un soupir. Parce que c'est lui qui avait le plus de connaissance dans ce domaine-là. La jeune femme regardait la pièce. Tout semblait normal. Enfin, cela n'avait pas l'air d'être la pièce où il y avait eu ce qui avait provoqué l'accident. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi ils étaient là. Ca faisait deux ans. Durant tout ce temps, il devait déjà avoir une tonne de personne qui ont dû examiner les lieux. Personne n'avait jamais rien trouvé. Tout simplement parce qu'il n'y avait peut-être rien. A croire que personne n'avait pensé à cette solution. Elle ne voyait pas pourquoi est-ce qu'ils se trouvaient là. Et surtout qu'est-ce qu'ils pouvaient chercher de plus. « Tiens, vos supérieurs ne vous a même pas mis dans la confidence ? » Zelda sentait le ton moqueur et sarcastique de l'homme qui se trouvait en face d'elle. « Ils m'ont juste dit le principal. » C'est-à-dire qu'elle devait aller chercher des indices. Elle avait accepté la mission tout simplement parce qu'elle y était obligée. Mais elle trouvait cette mission stupide. « Vous en avez des preuves certifiant qu'il n'y a rien ? On peut facilement trouver des choses dans les recoins. Si vous ne trouvez pas que cela soit utile, vous pouvez toujours sortir. » Elle restait stoïque. Elle avait envie de partir. Mais elle était obligée de rester. Déjà que ses débuts en tant que véritable agent de terrain n'était pas fameux, alors si elle abandonnait une mission elle serait certainement rétrogradée. Chose que la demoiselle ne voulait pas. Elle l'avait suivi dans l'autre pièce. Elle ne faisait qu'observer. Et encore, elle n'observait pas correctement. Elle regardait les lieux. Elle avait entendu parler de cette exposition. Elle avait vu quelques affiches, entendu quelques journaux télévisés, mais elle n'avait pas pu aller sur les lieux avant aujourd'hui. La blonde avait eu autre chose à s'occuper. Elle se retourna vers le kingsman qui était en train de dégager un accès. Cela semblait mener vers un étage inférieur. « Vous venez ou vous avez trop peur de tomber sur une araignée du style Aragog ? » Zelda n'avait pas pu s'empêcher d'avoir un air intrigué sur son visage. Il y a quelques minutes, il lui faisait une réflexion parce qu'elle avait fait allusion à un comic et là, il parlait d'Harry Potter. « Quoi ? Mes gosses ont lu Harry Potter c'est tout. » Elle avait toujours cet air intrigué. Ouais, elle n'était pas si sûr que ça. Elle commençait à se diriger vers les escaliers en regardant les quelques toiles d'araignées. « Avec ce qui s'est passé, ça ne m'étonnerait pas qu'on tombe sur une araignée mutante. » dit-elle avec dégoût. Il ne manquerait plus que ça. Tomber sur une araignée mutante qui ressemblerait à Aragog. Là, ça serait définitivement sa pire mission. Elle avait allumé sa lampe torche pour voir un minimum puisque tout était sombre. Zelda faisait attention lorsqu'elle descendait les escaliers. Cet endroit était en ruine donc cela ne l'étonnerait pas que l'escalier s'écroule. Elle regardait autour d'elle. L'endroit était définitivement glauque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Jeu 11 Juin - 19:41


ft zelda ~
J'aurai largement préféré travailler seul. Comme disait le proverbe valait mieux être seul que mal accompagné. Ainsi, quand on m'avait dit que je devais faire équipe une nouvelle fois avec cette jeune fille je m'étais demandé s'ils étaient sérieux, au vue du fiasco de la première émotion. Je n'avais pas caché mon mécontentement mais je devais quand même m'en contenter. Je marchais dans les décombres quand elle me faisait des références à un comics. Je soupirais, en me disant que j'avais vraiment de la 'chance' d'être tombé sur une geek. Mon fils en était un et on avait pas souvent de sujets de conversations en commun. Il s'entendrait surement bien avec cette fille. Je n'avais pas relevé. Elle mentionnait son frère. On ne lui avait jamais dit qu'on ne devait jamais parler de sa vie privée ou alors un minimum ? Ne jamais donner des informations aussi importantes sur soi sous peine qu'un jour on vous les utilise contre vous. Je marchais en direction d'un escalier. J'étais en train de le dégager quand je lui demandais si son patron avait aussi peu confiance pour ne pas dire l'enjeu de la mission. Elle me disait qu'on lui avait dit le principal. Donc, on ne lui avait informé de rien. Cela en crevait les yeux, puisqu'elle ne développait pas. « Ils ont si peu d'attention pour les gens pour envoyer une gamine se faire manger par une araignée géante ? » J'avais un sourire aux coins de mes lèvres avant de sortir une mini-lampe de poche de mon costume et de l'allumer et de commencer à descendre les escaliers. Tout était plein de poussières et je devrais sans doute emmener mon costume au pressing pour qu'il soit des plus nickels. J'arrivais enfin au sous-sol quand elle déclara qu'il y avait peut-être le risque de trouver une araignée mutante avec ce qui s'était produit. C'était vrai que les ondes sur le corps humain avait provoqué quelques spécimens rares... Après peut-être qu'il en était de même pour les animaux. Aucune idée. « Si vous avez la trouille, vous n'êtes pas obligés de venir. » C'était la deuxième fois que je lui disais et peut-être qu'elle en aurait marre mais j'avais vraiment l'impression que si elle pouvait elle prendra la fuite. Je mis mes lunettes sur le nez. Je pourrais facilement mieux voir. Je la laissais passer devant avant de commencer à fouiner de mon côté. Il y avait beaucoup de papiers et de poussières. Je remuais un peu les décombres avant d'y trouver quelque chose. Un sourire amusé vint sur mes lèvres. Moi ? Cruel ? Point du tout. Je pris la chose dans mes mains avant de marcher discrètement sur les pieds et d'aller vers la demoiselle pour lui poser cette chose sur l'épaule. Cette chose ? Une araignée. Morte. Mais c'était quand même assez atroce. Je reculais silencieusement et j'allais fouiller d'autres décombres avant de la regarder comme si de rien n'était. « Je crois qu'il y a quelque chose sur votre épaule... »  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Ven 12 Juin - 10:13


poor little girl
ft oliver & zelda

Cette deuxième mission allait être un désastre. Il n'avait aucune envie de travailler une fois de plus avec elle. Et ce fut la même chose du côté de la jeune femme. Déjà quand on lui avait qu'elle allait devoir travailler avec un kingsman, elle avait un peu tiré la tête. Mais quand elle avait vu que c'était encore avec lui qu'elle devait faire cette mission, elle était plus que dépitée. Peut-être que ça partait d'une bonne intention. Oui, ils avaient peut-être raté leur première mission, mais qu'avec une deuxième ça irait. Ça aurait pu le faire. Sauf que les deux pensaient que c'était de la faute de l'autre si la première mission avait raté. Cela allait être long. Très long. Zelda n'en savait pas trop sur le but réel de la mission. Sans doute parce que ses supérieurs pensaient que ce vieillard, d'ailleurs elle se demande comment peut-il être encore en service à son âge. Il n'y a peut-être pas de retraite pour eux. Dommage, parce que ça serait bien utile. « Ils ont si peu d'attention pour les gens pour envoyer une gamine se faire manger par une araignée géante ? » Ne pas être méchante. Ne pas être méchante. C'est ce qu'elle répétait sans cesse. Ouais, parce qu'elle essayait de prendre sur elle et faire de gros effort pour prendre sur elle. Gamine. Elle n'était plus une gamine. « Chez les kingsman, ça doit être pareil. Envoyer un vieillard, ce n'est pas mieux. » C'était sorti tout seul. Il avait dégagé l'escalier alors qu'il avait fait une remarque sur une possible araignée géante. C'était sans doute pour lui faire peur. Mais lorsqu'on voit ce que l'explosion avait fait sur certains humains. Que cela pouvait-il donné sur des animaux. Alors oui, trouvez une araignée géante et mutante ne serait pas si bizarre que. « Si vous avez la trouille, vous n'êtes pas obligés de venir. » Elle leva un sourcil. « Je n'ai pas peur. » Ce n'était pas vraiment la vérité. En tout cas, elle essayait de le montrer. Ce qui avait raté lorsqu'ils étaient entrés dans le bâtiment. Enfin, c'était plus de la surprise que de la peur. Et puis, elle ne se sentait pas rassurée qu'autre chose. Cet endroit était glauque. Il l'avait laissé passé devant, laissant descendre ces escaliers qui n'étaient pas vraiment des plus rassurant. Ils étaient arrivés à l'étage inférieur. C'était sombre et poussiéreux. Autant dire que c'était plus glauque. La jeune femme était concentrée. Elle regardait les feuilles qui traînaient un peu partout. « Je crois qu'il y a quelque chose sur votre épaule... » Elle regardait sur son épaule. Une masse noir s'y trouvait. « Putain. » Elle l'avait enlevé de son épaule. Elle n'avait pas eu peur. Pour une fois. Mais elle était un peu énervée. Ils étaient censés bosser. « Et c'est moi la gamine dans l'histoire ! C'est vraiment très drôle. J'ai eu la peur de ma vie ! » C'était sarcastique. Cela l'avait énervée plus qu'autre chose. Depuis le début, elle essayait de prendre sur elle. De faire en sorte que cette mission réussisse et d'oublier le gros ratage de la précédente. Ce qui n'était apparemment pas le cas du kingsman.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Dim 14 Juin - 14:15


ft zelda ~
Autant le dire, l’ambiance allait devenir de plus en plus électrique. Je ne pouvais m'empêcher de lui envoyer des piques et elle en faisait de même. J'avais l'impression d'avoir un boulet à mes pieds c'était horrible. Je n’avançais pas, j'étais avec une peureuse. Le SHIELD recrutait vraiment n'importe qui. J'étais descendu dans le sous-sol et je n'avais pas pu m'empêcher de la traiter de gamine. La voilà qui me traitait de vieillard. Je n'appréciais pas forcément. J'avais seulement quarante-six ans, j'étais frais et disponible et j'avais toujours fais de mes missions des succès indéfinissables. « En attendant le vieillard a des fléchettes tranquillisantes et il n'hésiterait pas à les utiliser. » Je laissais ma phrase en suspens mais elle voulait tout dire. Au pire, je pourrais toujours dire que c'était un accident qu'elle s'était mise sur le chemin de la fléchette par mégarde. Je n'avais jamais causé d'accident, j'avais même sauvé des vies. « Le vieillard a aussi sauvé beaucoup de monde dans des missions internationales. Mais ça, les missions internationales tout comme sauver des gens, vous ne savez pas ce que c'est, vous avez trop peur. » j'avais allumé une mini-lampe torche pour commencer à fouiner dans le sous-sol. Il n'y avait pas grand chose à part des papiers, quelques araignées. C'était surtout très poussiéreux et je me demandais comment le sous-sol était encore intact avec l’explosion qu'il y avait eu, il aurait du être enseveli. Je n'avais pas pu m'empêcher de faire une blague. J'en faisais souvent avec mes collègues, tout simplement pour relâcher la pression par moment. On faisait un travail assez sérieux et on avait bien le besoin de se vider la tête. A croire qu'elle n'avait aucun sens de l'humour, elle était vraiment coincé. Je levais les yeux au ciel. Je m'en moquais de sa réaction en fait. Pourquoi Arthur n'avait-il pas décidé qu'on aille entre kingsman au moins je me serais moins ennuyé. Elle était barbante cette fille. « Aucun humour. Décidément le SHIELD est vraiment ennuyeux en plus de son incompétence. » Dès que je pouvais je disais bien tout haut ce que je pensais de cette organisation qui se pensait indispensable au maintien de la sécurité. Je marchais un peu plus loin, j'avais vu une ombre qui m'intriguait. En m'approchant je fis une légère grimace avant de m'agenouiller. Un squelette humain. Avec des vêtements qui devaient être du laboratoire et un badge. « Dommage qu'on ne puisse plus le faire témoigner. » Je mis mes lunettes plus attentivement sur mon nez avant de les allumer pour scanner le reste du corps humain. Peut-être il y aurait un indice. J'entendis alors un bruit. « Vous pouvez pas être silencieuse ne serait-ce que deux minutes ? »  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Dim 14 Juin - 17:17


poor little girl
ft oliver & zelda

Elle devait garder son calme. Et dans cette situation, c'était plus compliqué. Faire équipe avec un kingsman. D'accord. Pourquoi pas. Mais pas avec le vieillard qu'on lui a imposé. Cela allait mal se terminer. Elle le savait. Elle le sentait. Pas à cause d'elle. Enfin pas uniquement, pas cette fois. Mais ce n'était pas le cas de l'homme qui se trouvait à côté d'elle. Il prenait un malin plaisir de bien faire comprendre à Zelda qu'elle n'avait rien à faire ici. Ça lui tapait sur le système, mais elle était calme. Enfin, jusqu'à ce qu'il l'appelle gamine. Elle n'était plus une gamine. Si ses supérieurs l'avaient envoyé sur cette mission, c'était pare qu'elle en était bien capable. La blonde commençait à être énervée, pas qu'un peu d'ailleurs, alors suite à cette remarque, elle l'avait appelé vieillard. Ouais, un homme à un âge aussi avancé n'a rien à faire sur le terrain, un peu comme la gamine qu'elle était. « En attendant le vieillard a des fléchettes tranquillisantes et il n'hésiterait pas à les utiliser. » Forcément, il avait répliqué sur les paroles de la jeune femme. Elle leva les yeux aux paroles du kingsman. Elle savait qu'il en serait capable. Vu comment son comportement depuis le début, il en serait totalement capable. « Il faudrait encore que le vieillard arrive à tirer. Ça ne doit pas être facile avec la vue qui baisse. » dit-elle avec un sourire en coin avant de descendre les escaliers pour aller au sous sol. « Le vieillard a aussi sauvé beaucoup de monde dans des missions internationales. Mais ça, les missions internationales tout comme sauver des gens, vous ne savez pas ce que c'est, vous avez trop peur. » Elle pris une grande inspiration. Il ne fallait pas qu'elle soit trop méchante. Mais dès fois, c'était trop tentant. Et puis, il était en train de la chercher. Elle n'allait pas se laisser faire. Loin de là. « En même temps ça doit faire un siècle que vous faites ce genre de choses. Si vous n'avez sauvé personnes, ça serait plus qu'inquiétant. » Peut-être que c'était bas. Sans doute. Mais c'était bas aussi de sa part de s'attaquer sur le fait qu'elle n'avait pas encore fait de grande mission. Après tout cela ne faisait que peu de temps qu'elle pouvait aller sur le terrain. La jeune femme continuait la mission de son côté, tranquillement, en ne faisait plus attention à son co-équipier provisoire. Enfin, c'était jusqu'à ce qu'il décide à faire une blague. Il lui avait posé une araignée morte sur l'une de ses épaules. C'était censée être drôle. Apparemment. Mais seulement pour lui. « Aucun humour. Décidément le SHIELD est vraiment ennuyeux en plus de son incompétence. » « Parce que c'était censé être drôle. De l'humour de vieux ouais. » Elle lui jeta un regard noir avant de continuer ses recherches. De la poussière. Des tas de papier. Et l'endroit était intact. Étonnant quand on sait ce qui s'était passé. « Dommage qu'on ne puisse plus le faire témoigner. » Elle leva la tête et pointa sa torche sur le squelette. Un léger, mais vraiment léger sourire, s'était dessinée sur le visage de la blonde durant à peine une seconde, avant de comprendre qu'il s'agit d'un vrai squelette. Pas celui qu'on pouvait voir dans des salles de science du lycée. Un cadavre. Un frisson parcouru le corps de la jeune femme. « Il faudra prévenir ses proches. » lui avait-elle avec la voix légèrement brisée, en pensant à la déception qu'aura la famille qui espérait sans doute un retour possible. Ce n'était plus le cas. Elle était de nouveau concentrée sur la pièce. Tout était calme. Enfin jusqu'à ce qu'il y ait une sorte de bruit métallique. « Vous pouvez pas être silencieuse ne serait-ce que deux minutes ? » « Ce n'est pas moi. » dit-elle en soupirant. D'accord, elle n'avait pas été discrète, mais ce n'était pas elle qui faisait tous les bruits. Bruit qui était toujours présent. « Sans doute un rat ou quelque chose dans le genre. » Elle était plutôt calme, pour une fois, les yeux rivés sur les feuilles qu'elle était en train de lire. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Lun 15 Juin - 18:10


ft zelda ~
L'ambiance était palpable. J'avais une gamine dans les pattes qui me traitaient de vieillard. Elle me disait qu'encore fallait il que je puisse tirer et atteindre mes cibles. Elle était sérieuse quand elle disait ça ? Je ne savais pas pourquoi mais mon ego en prenait un coup et je sortis mon pistolet. Non pas que j'allais lui tirer dessus, du moins, ceux qui auraient été présents auraient pu croire que c'était ce que j'allais faire. J'avais visé rapidement et j'avais tiré. Une de ses boucles d'oreilles avait sauté. « Alors ? Le vieillard ne sait toujours pas tirer ? » Elle restait figée. Oh, je ne l'avais même pas blessé. J'avais visé correctement sa boucle d'oreille. Elle devait dire que j'étais fou mais je m'en moquais. De plus, elle n'avait aucun humour. J'avais fais une blague et elle m'avait certifié que c'était en aucun drôle Un de mes collègues aurait ri lui. Je pensais à une personne en particulier que j'adorais embêter pendant les missions. J'étais parti examiner un squelette humain. Je plaignais le pauvre homme ou la pauvre femme qui était resté(e) là pendant deux ans. J'espère pour lui – elle – qu'il (elle) était mort sur le coup sinon il/elle avait du vivre les derniers moments de sa vie dans une frayeur indescriptible. Je n'avais pas pu m'empêcher de faire un peu d'humour en lui disant que c'était dommage que l'on ne pouvait plus le/la faire témoigner. Elle me disait qu'il allait qu'on avertisse les proches. Je n'avais pas que ça à faire de ma journée, j'avais souvent fait ces annonces de mort avec d'anciens collègues, quand je devais aller avertir une épouse ou des parents. « Vous le ferez. » Ce n'était même pas une question, c'était plutôt un ordre. J'étais concentré sur l'identification quand j'entendis du bruit. Je lui avais demandé si elle ne pouvait pas rester silencieuse deux secondes. Elle déclara que ce n'était pas elle mais sans doute un rat. Non ce n'était pas un rat. C'était autre chose. J'entendis des pas venant du haut et quelques voix. « Eh ! Regarde ! Quelqu'un a débloqué l'accès à l'escalier ! » Une voix d'homme. Peut-être la trentaine. J'avais pris la demoiselle par le bras avant de l'attirer dans un coin sombre. « Vous ne bougez pas, vous ne respirez même pas. » J'avais murmuré ces mots en m'adossant plus contre le mur froid. « Je m'en moque s'il y a un rat ou une araignée qui vous touche, vous ne faite aucun bruit. » Rien ne me disait qu'il vaille. « Franchement, je pense pas que des gens soient descendus. » « Ah ouai ? Avec tous ceux qui sont à nos trousses ? » Deux silhouettes descendaient les escaliers. J'espérais juste que ce ne soit pas des méta-humains, mais ma conscience me disait que c'était sans doute ça.   
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Mar 16 Juin - 16:20


poor little girl
ft oliver & zelda

Il était complètement taré. Zelda était en train de faire équipe avec un vieillard sénile. Ou alors un vieillard qui ne supportait pas qu'on lui fasse des remarques sur son âge. Oui, la jeune femme lui avait dit en se moquant légèrement qu'il devrait réussir à viser, ce qui n'était pas gagné avec sa vue. Mais c'était de l'humour. Bon, elle savait qu'elle avait un humour bien spécial, mais à ce qu'il réagisse de la sorte c'était sans doute peut-être un exagéré. Alors oui, lorsque la blonde a vu le kingsman qui pointait son arme sur elle, Zelda avait peut-être pris un peu peur. Sérieusement, il n'allait quand même pas lui tirer dessus à cause de cette simple remarque. Plus jamais. Mais plus jamais, elle allait refaire équipe avec lui. Ordre de ses supérieurs ou non, elle refuserait catégoriquement. Ils allaient devoir trouver quelqu'un d'autre. Le coup était parti. Elle avait, par réflexe, fermé les yeux. Au final, ce n'était que sa boucle d'oreille qui était partie. « Alors ? Le vieillard ne sait toujours pas tirer ? » Elle avait ouvert de nouveau les yeux, lui lançant un regard noir. « C'était de l'humour. Hu-mour. Pas la peine de me tirer dessus. » Elle était en colère. Il avait un sérieux problème. Au lieu de s'énerver plus, la jeune femme était retournée à ses recherches. Regardant les feuilles qui étaient recouvertes de poussières. Moins elle faisait attention au vieillard, mieux c'était. Malheureusement pour elle, ce n'était que de courte durée. Un squelette était là. Celui d'un scientifique au vu de la blouse et du badge qu'il avait. Et là aussi, il avait fait de l'humour. Elle aurait pu rire. Sauf qu'elle prenait en compte la gravité de cette situation. C'était une personne réelle. Il avait de la famille, des amis, qui devait certainement attendre la nouvelle de son retour. Ils allaient avoir une nouvelle, mais pas une bonne. « Vous le ferez. » Elle n'avait rien dit. De toute façon, vu le ton et la manière dont il avait dit ça, elle n'avait rien à dire. Cela serait la première fois qu'elle devrait faire ce genre de choses. Une fois de plus, Zelda était perdue dans ses pensées. Mais encore une fois pas pour longtemps, puisque le kingsman avait de nouveau parlé pour lui dire qu'elle devait être moins bruyante. C'était un comble parce qu'elle n'avait fait aucun bruit et que des deux, le plus bruyant c'était lui. Pour elle, ce n'était qu'un rat. Vu l'état de l'endroit, ce n'était pas très surprenant. « Eh ! Regarde ! Quelqu'un a débloqué l'accès à l'escalier ! » D'accord, ce n'était pas un rat. Il y avait quelqu'un d'autre dans le bâtiment. Enfin plusieurs personnes. Elle n'avait pas eu le temps de réagir que le kingsman lui prenne le bras pour aller vers un coin sombre. « Vous ne bougez pas, vous ne respirez même pas. » Elle leva les yeux. Bien sûr qu'elle ne devait pas respirer. Comme ça au lieu d'un cadavre, il y en aurait deux. C'était une excellente idée. « Je m'en moque s'il y a un rat ou une araignée qui vous touche, vous ne faite aucun bruit. » Elle n'ajoutait rien. Pour le moment, c'était vraiment lui qui faisait le plus de bruit. Elle entendait les personnes qui descendaient. Sa respiration se faisait de plus en plus lente et elle faisait bien attention à rester dans l'ombre. « Franchement, je pense pas que des gens soient descendus. » « Ah ouai ? Avec tous ceux qui sont à nos trousses ? » Les deux étaient enfin descendus. Des méta-humains, sans aucun doute. Est-ce qu'ils avaient eu le SHIELD ou les kingsman à leur trousse ? En tout cas, ils étaient mal. Vraiment. Quelque chose attira son attention. Quelque chose brillait. Sa boucle d'oreille. Génial. Elle espérait qu'ils ne la remarqueraient pas. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Mer 17 Juin - 18:13


ft zelda ~
La situation se dégradait. Sans que l'on s'y attende, deux individus étaient arrivés. Cela ne sentait jamais bon. J'avais attiré la demoiselle dans un coin sombre de la pièce pour que l'on efface notre présence et je l'avais sommé de ne pas bouger, ni même de respirer. Je trouvais la situation assez périlleuse et à force d'avoir été en mission je savais qu'il n'en résulterait rien de bon. Les deux individus étaient arrivés au sous-sol ils mentionnaient le fait qu'ils avaient des gens aux trousses. Il fallait que l'on reste le plus terrer possible, que l'on puisse en tirer un maximum d'informations. « Ils ont du abandonné. » « Bientôt de toute manière on aura toute la ville à nos pieds. » Je plissais les yeux. Il voulait dire quoi par là ? Je restais stoïque espérant qu'il en dise d'avantage. Ce genre de situation me rappelait beaucoup de missions étrangères où je m'étais infiltré dans des organisations. J'avais pu arrêter à temps des missions qui auraient pu couter la vie à plusieurs innocents. Je passais la main rapidement dans ma veste. J'avais mes flèches tranquillisantes je le savais. Arthur ne voulait souvent pas que l'on fasse de victimes mais j'étais persuadé qu'il ne dirait rien contre une immobilisation. Je ne devais pas réagir maintenant, il fallait que j'attende. « Eh ! C'est quoi ça ?! » Un des hommes s'était accroupi pour ramasser quelque chose. Je distinguais quelque chose qui brillait et je fermais les yeux en maudissant celle que je tenais toujours par le bras. Même pas foutue de ramasser ses affaires même si c'était moi le coupable car j'avais tiré dessus et fait tomber la dite boucle d'oreille. Un des hommes resta silencieux avant que ses yeux ne brillent d'une couleur... orange ? Je n'avais jamais vu ça. « On est pas seul. » Merde. Ils avaient capté très rapidement. Ils étaient intelligents ces petits bougres. Je restais impassibles mais j'avais toujours ma main dans la veste, s'ils approchaient je n'avais pas le choix. « Tu crois qu'ils l'ont trouvé ? » De quoi ils parlaient ? Il y avait alors bien quelque chose ? « La ferme! Ils sont là. Je le sens. » Il se prenait pour un animal lui ou quoi ? En tout cas il avait attisé ma curiosité sur le fait qu'il y avait bien quelque chose à récupérer dans ce sous-sol. Je les distinguais, qui se rapprochaient. Okay, ce n'était qu'une question de temps. « Vous savez tirer au moins ? » J'avais chuchoté ces mots, c'était à peine audible mais là je sentais qu'on avait plus le choix.   
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Jeu 18 Juin - 11:57


poor little girl
ft oliver & zelda

Une mission des plus ordinaires. Rien de bien méchant. Tout allait bien se passer. Une mission sans risque. Elle s'est fait réellement fait avoir sur ce coup-là. Et maintenant, voilà qu'il y avait deux méta-humains qui descendaient les escaliers pour ainsi se retrouver dans la même pièce qu'eux. Cela allait mal se terminer. Cela se termine toujours mal dans ce genre de situation, Zelda le savait très bien. Le kingsman lui avait dit de rester discrète. Ça elle savait faire. Enfin presque. Elle pouvait être vraiment discrète quand elle voulait. Même si la plupart du temps, la jeune femme était du genre à foncer dans le tas. Mais là, elle n'était pas stupide. Elle n'allait pas risquer potentiellement sa vie. Alors, la blonde se contenta de rester dans ce coin sombre, observant les deux hommes pour recueillir le maximum d'information. « Ils ont dû abandonner. » « Bientôt de toute manière on aura toute la ville à nos pieds. » Une fois de plus, ce n'était pas bon. La ville à leur pied. Ça n'annonçait rien de bon. Elle avait déjà entendu ce genre de choses. Plus d'une fois. C'était lorsqu'elle s'était retrouvée enfermée, comme si elle avait été un rat de laboratoire. A vrai dire, c'est ce qu'elle avait été durant ses longs mois. Régner sur la ville. Puis sur le pays. Sur le continent. Et ainsi de suite. De vrais tarés. Donc, ils n'allaient pas se retrouver en face de sympathique méta-humains. Elle avait déjà entendus quelques histoires sur certains qui ne se montraient pas particulièrement facile. Elle allait donc devoir affronter ça. Stressée ? Non, pas du tout. D'accord, peut-être bien. Et au bout d'un moment, elle vit quelque chose briller. Sa boucle d'oreille qu'elle n'avait pas vraiment eu le temps de ramasser. Elle espérait qu'ils ne remarqueraient pas cette petite chose qui brillaient. « Eh ! C'est quoi ça ?! » Dommage. Cela aurait été trop beau. Elle se mordillait légèrement les lèvres. Elle se sentait stupide. Quoi que si l'autre ne lui avait pas tiré dessus, sa boucle d'oreille ne serait pas à terre. Un des hommes s'était retourné. Il avait les yeux orange. Orange. Si elle s'en sortait vivante, elle allait le raconter à son frère. « On est pas seul. » Ils avaient qu'ils étaient là. Et il n'y avait pas moyen de partir discrètement. Ils allaient donc devoir les affronter. « Tu crois qu'ils l'ont trouvé ? » D'accord, il y avait quelque chose dans cet endroit. Et sans doute dans cette pièce. Il fallait peut-être qu'on trouve cette chose avant eux. « La ferme! Ils sont là. Je le sens. » Un méta-humain avec des capacités animales ? Ce qui expliquerait la couleur de ses yeux. C'était sans doute possible. Tout était possible avec ces personnes. Donc les deux métas savaient qu'ils étaient là. « Vous savez tirer au moins ? » Elle se tourna vers le Kingsman et acquiesça la tête. Elle était même plutôt douée pour tirer. Ce qui avait étonné son formateur. En même temps, lorsqu'on la voyait, on pensait que la blonde était une jeune femme douce et inoffensive. Elle était tout le contraire. Elle avait même un sacré caractère. La jeune femme pris son arme, la tenant fermement dans sa main prête à être utilisée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Jeu 18 Juin - 20:22


ft zelda ~

La situation devenait critique. On n'avait pas trouvé ce qu'ils tentaient de cacher – du moins ça on l'avait appris après – et en plus on se retrouvait avec des méta-humains. Je me demandais si c'était une blague. Non. Un avait même les yeux de couleurs orange. C'était assez effrayant. Ils avaient remarqué notre présence, du moins, le même disait qu'il l'a sentait. Cela devenait très inquiétant. Je décidais qu'il était temps d'attaquer. On avait pas le choix s'il fallait fuir.Je lui avais demandé si elle savait tiré et elle acquiesça. « GO ! » J'avais à peine dit ce mot que je me retirais rapidement de l'ombre avant de tirer en direction d'un méta-humain une des flèches tranquillisantes. J'espérais qu'il y avait une dose suffisante. A croire que non. Cela avait du seulement le piquer puisqu'il retira la fléchette avant de l'écraser sur le sol. « Tu pensais que ça allait m'assommer ? » Je ne répondis pas. En fait mon cerveau carburait à cent à l'heure pour trouver une parade. J'espérais que ma équipière allait s'en tirer de son côté. Je regardais ce méta-humain au yeux orange. Je fronçais les sourcils. Ses doigts s'allongeaient pour faire place à des griffes acérées et ses yeux étincelaient. Sérieusement ? « Tu as perdu ta langue ? » « En fait, je réfléchis à un moyen de t'éliminer sans faire trop de bévues. » « Tes collègues n'ont pas réussi. » « Je ne suis pas comme mes collègues. » Un léger sourire s'étira sur mes lèvres. Je le vis bouillonner. Il n'arrivait pas à contrôler son excès de rage. J'arrivais à l'esquiver de justesse. Il avait une bonne vitesse. On aurait dit un tigre en action. « Gentil minou. » Déclarais-je comme pour l'énerver avant de lui tirer dessus. Bon au moins, les vraies balles marchaient mais cela l'énervait encore plus. Je le vis dans ses yeux. « Mademoiselle, vous vous en sortez de votre côté ? » Je m'étais de plus en plus reculé en réfléchissant à un plan d'attaque. Je me pris les jambes dans le squelette et je faillis tomber. Bon je compris rapidement que je n'avais pas le choix. Quitte à m'en débarrasser, j'allais devoir provoquer quelques dégâts. Je pris mon briquet dans ma poche et je regrettais déjà d'en venir là. J'avais pris une fléchette tranquillisante plus puissante et je l'avais touché à la nuque. Il avait légèrement saoul j'en profitais pour courir et le pousser à terre avant de lâcher mon briquet qui émettait un petit bruit. En courant je pris le bras de la demoiselle. « On se tire ! »  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

we keep them safe
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
arrivé(e) à londres le : 27/04/2015

messages : 127


position au s.h.i.e.l.d : agent de terrain de niveau 4


Ven 19 Juin - 8:54


poor little girl
ft oliver & zelda

La mission avait soudainement changé d'objectif. Enfin, soudainement, non. Juste depuis l'apparition des deux méta-humains. Elle aurait pu bien se passer. Si les deux métas avaient été coopératif et sans doute moins dangereux, peut-être que cela aurait été plus calme. Peut-être même qu'ils auraient pu travailler ensemble. Peut-être que ses deux hommes cherchaient des réponses dans les décombres du bâtiments. Des réponses sur ce qu'ils étaient devenus et comment cela avait pu se produire. Enfin ces belles suppositions se sont envolés lorsqu'un des métas avait dit qu'ils auraient la ville à leur pieds. Adieu les suppositions de bonnes intentions. Durant sa formation, on lui avait souvent répété de ne jamais agir sous le coup de l'impulsivité, d'essayer de faire le moins de dégâts possible. Bon, elle pouvait sans doute oublier ce conseil. Et puis l'endroit était déjà bien amoché, donc cela ne se serait pas vu. De toute façon, ils avaient été repérés, à cause de la boucle d'oreilles de la blonde qui brillaient aussi, mais aussi grâce à un des pouvoirs d'un des méta. Ils allaient donc devoir agir. « GO ! » Alors que le kingsman s'était tout de suite précipité vers le méta qui semblait avoir des capacités animales, Zelda restait dans l'ombre, voulait essayer de prendre par surprise. Elle était sur le point de sortir de l'obscurité lorsqu'elle se rappela qu'elle avait un des gadgets que son frère avait fabriqué. Un hologramme. Elle espérait fortement que Rory ne se soit pas planté. Elle l'avait activé et un double d'elle était apparu et commençait à marcher vers le méta. Pour le moment, son plan fonctionnait bien et le méta n'avait pas l'air de savoir que c'était une diversion. « On m'a toujours dit de ne pas frapper les filles, mais je crois que je vais devoir faire une exception pour toi princesse. » Et sans qu'il ne puisse se rendre compte, la jeune femme était derrière lui, lui tirant dessus, à l'épaule – non pas avec une vraie balle, mais avec une flèche tranquillisante – ce qui avait l'air de l'assommer un peu. Le produit n'avait pas fait effet immédiatement. Il s'était retourné vers la blonde, voulant sans doute s'en prendre à elle, sauf qu'il n'avait pas eu le temps. Zelda avait réussi à l'assommer bien avant lui. La jeune femme avait pris soin d'enlever l'hologramme avant de s'accroupir vers le corps endormi du méta. Au SHIELD, ils avaient des instructions bien précise. Elle lui pris un peu de sang, pour pouvoir faire des analyses sur sa structure ADN, mais lui avait aussi mit une sorte de traceur. Ce n'était pas un méta qui allait coopérer facilement. Et vu ce qu'ils étaient en train de dire, ils allaient préparer un mauvais coup. Alors autant que les agents du SHIELD soit au courant et puisse le suivre facilement par la suite. « Mademoiselle, vous vous en sortez de votre côté ? » Elle regarda le kingsman qui semblait avoir eu plus de mal qu'elle. En même temps, il avait l'air plutôt robuste. Elle allait lui répondre quand il s'était pris les pieds dans le squelette et était donc tombé. Bien sûr, le méta voulait profité de ce moment de faiblesse pour en terminer avec le vieillard, mais Zelda lui avait tiré dessus. Ce n'était que le traceur, mais cela avait fait en sorte que le meta ne se concentre plus sur le kingsman, mais sur elle. Enfin il fut rapidement assommer puisque l'homme qui lui servait de coéquipier lui avait tiré une fléchette tranquillisante qui faisait effet rapidement. Il avait aussi activé une sorte de briquet. Et au lieu de faire une flamme, cela avait un bruit absolument horrible. De nouveau l'homme lui avait pris le bras avant de se diriger vers la sortie. « On se tire ! »  Elle suivait ses ordres. Elle courait le plus rapidement possible pour sortir du centre des expositions, enfin de ce qu'il en restait. Ils étaient dans une ruelle un peu plus loin. Au moins, les métas ne pourraient pas les trouver. La blonde avait sorti une sorte de petit GPS pour voir leur position. Il était toujours au même endroit. « Ils ne bougent pas. Ils doivent être encore assommés. Je vais prévenir d'autres agents pour qu'ils puissent les ramener à notre quartier général et les interroger sur ce qu'ils cachent et préparent. » 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

grand patron
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://heavycrown.forumactif.org
arrivé(e) à londres le : 09/03/2014

messages : 750


pseudo chez les kingsman : Perceval


Sam 20 Juin - 19:43


ft zelda ~

On s'était tiré d'un mauvais pas. Nous n'avions pas laissé l'épine dans le pied mais il avait été moins une. Sans tout que cela s'était joué en quelques secondes. J'avais laissé un briquet dans le sous-sol qui restait d'exploser à tout moment. J'avais pris le bras de Zelda et j'avais été dans la direction de la sortie assez rapidement. Je l'avais vu prendre un échantillon de quelque chose. Elle, elle allait rentrer dans son QG avec quelque chose et moi je rentrerai avec les mains vides et Arthur me demanderait pourquoi. « Faut s'éloigner. Vite. » J'avais accéléré les pas et fort heureusement. Une détonation se fit entendre et un nuage de poussières s'éleva. Je vis ma coéquipière qui me regardait avec de grands yeux. « C'était nous ou eux. Désolé mais c'était notre dernière chance de ne pas finir griller comme des saucisses sur un barbecue. » Du coup l'idée des témoins s'était un peu fichu... Elle allait sans doute m'accuser quand elle serait rentrer dans son QG. Toujours de la faute des autres, évidemment. J'époussetais mon costume d'un revers de main. Je détestais avoir de la poussière sur mes vêtements et un kingsman se devait d'être impeccable même après une attaque. Je rangeais mes lunettes dans ma poche et je la regardais. La mission était terminée. Du moins pour aujourd'hui et cela me convenait largement. « Vous allez prévenir la famille du squelette, et moi je vais m'occuper de chercher de quoi ils parlaient. » Tout simplement. Oui je me donnais toujours le bon rôle mais après tout, c'était moi qui avait le plus d'expérience. Je n'allais pas laisser le bon rôle à une gamine, il en était hors de questions. Je me mis à marcher, sans lui dire au revoir et je pris la direction de quelques rues plus loin pour retourner au centre de la ville. Pendant tout le long du trajet je m'interrogeais sur ce que voulaient dire ces hommes.  
 

_________________

SOIS DOCILE. AIME MOI.
Oh, si tu veux que mon bonheur, pourquoi tu t'en vas? Bien sûr, t'es mon pire moi ton meilleur, ça ne changera pas. Oh, quelques années au compteur ça ne suffit pas. Blessure, le grand canyon dans mon cœur ; J't'en prie reviens moi ©️.stay away
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Version 12 : Purple girl
» Sushi Girl
» Pretty Girl - Saison 3 - La destruction de l'empire Bass / Rivers
» Render anime girl
» Lilissa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
heavy crown :: III- LONDON :: barnsbury :: sadler's wells theatre-